Que faire pour obtenir un nouveau passeport pour un enfant ?

Il est nécessaire de fournir un passeport personnel même aux mineurs pour les expatriés et les voyages à l’étranger, une nouveauté qui n’a causé quelques petits problèmes que dans les premiers jours d’application des nouvelles règles. Une fois qu’il a été établi que si vous décidez de partir à l’étranger avec vos enfants, même mineurs, l'”ancien” passeport familial ne suffira pas, il vous suffit de vous adapter et de vous renseigner sur les procédures bureaucratiques et les documents nécessaires pour être en règle. En réalité, ce n’est pas un processus compliqué, mais il est bon de s’en occuper avant de planifier des voyages, des vacances et des transferts (peut-être pour des destinations exotiques et lointaines), afin d’avoir tout prêt quand on en a besoin.

Sachez que l’ensemble de la procédure de demande et d’obtention d’un passeport prend au moins deux mois, aussi, compte tenu de tous les malentendus et retards éventuels, il est préférable de ne pas réserver votre voyage trop tôt. Voyons quand le passeport est nécessaire pour les mineurs, et comment l’obtenir.

Quand avez-vous besoin d’un passeport pour les mineurs ?

Tout mineur qui souhaite se déplacer en dehors des frontières italiennes doit être muni d’un document valable, en particulier le passeport électronique. Pour les voyages à l’intérieur de la Communauté européenne, la carte d’identité suffira, mais pour les destinations non européennes, tout comme pour les adultes, il faut le passeport. Les documents antérieurs (destinés à être des passeports individuels) délivrés au nom du mineur et ayant une validité de dix ans sont bien sûr toujours acceptés jusqu’à leur expiration naturelle, tandis que le passeport du parent avec l’inscription de l’enfant ou des enfants ne sera valable que pour son titulaire (donc, en fait, pour le mineur, il expirera). Que faire pour obtenir un nouveau passeport pour un enfant ?

Documents et coûts

Les parents et les tuteurs de l’enfant doivent se rendre au bureau approprié de la Direction générale de la police (ou le plus proche) et signer le consentement pour obtenir le document. À cette fin, la signature des deux parents (s’ils sont vivants et même s’ils sont séparés ou divorcés) est nécessaire, et en cas d’absence de l’une des deux déclarations de consentement, l’autorisation du juge des mineurs fera foi. Si l’un des deux parents est physiquement incapable de se rendre au bureau des passeports de la préfecture de police, l’autre peut joindre une déclaration écrite de consentement signée par l’autre conjoint, également en photocopie.

En ce qui concerne le matériel à joindre, il faut des photorecents du mineur présentant des caractéristiques précises : il ne doit pas porter de fioritures ou d’accessoires, le visage doit être au premier plan et ne doit pas être recouvert par des vêtements ou autre chose, et surtout la présence du mineur lui-même à la préfecture de police est nécessaire pour reconnaître la validité de la photo (afin d’établir qu’il ne représente pas quelqu’un d’autre, évidemment). La conspiration de passeport pour les mineurs est inférieure à 100 euros en tout. En effet, une première taxe sera versée par les parents au Trésor public lors de la déclaration de consentement à l’expatriation, et est égale à 44,66€, à laquelle s’ajoutera ensuite le coût du timbre à appliquer sur le passeport lui-même, qui est égal à 40,29€.

Passeport selon l’âge

Les passeports pour enfants sont délivrés de deux manières en fonction de leur âge. En effet, pour les enfants âgés de 0 à 3 ans, un passeport (avec puce) est délivré avec une validité de 3 ans, alors que pour tous les autres (de 3 ans à 18 ans), le document sera valable 5 ans. Il est important de définir la question des empreintes digitales. Les empreintes digitales ne sont obligatoires que dans le passeport des mineurs âgés de 12 ans et plus, alors que pour les autres, elles ne sont pas nécessaires.

Pour se rendre aux États-Unis

Finissons ce petit vade-mecum sur le passeport des enfants des États-Unis. Pour vous rendre aux États-Unis (par exemple pour des vacances ou un voyage d’études de 90 jours maximum), vous pouvez procéder sans visa, en profitant du Programme d’exemption de visa, simplement en faisant une demande électronique (pour voyager). Les mineurs, bien sûr, bénéficient également de cette facilitation de voyage aux États-Unis, mais seulement s’ils sont en possession d’un passeport individuel délivré de cette manière.

Quels sont les conseils pratiques pour les mères célibataires ?
Quels sont les 15 programmes concernant les enfants en vacances ?