Quels sont les conseils pratiques pour les mères célibataires ?

Parmi les mille incertitudes de ce test de grossesse positif, une seule pensée ne nous a jamais touchée : la peur d’être seules. Non pas qu’on le fasse par charité, mais on a senti que son bébé serait une force et une motivation supplémentaires pour affronter la vie quoi qu’il arrive, et non une faiblesse. Et aujourd’hui, quand on sent sur sa peau combien il est difficile et fatiguant d’être une mère en présence d’un partenaire, on a encore plus d’estime qu’on en avait déjà pour toutes ces familles monoparentales. Le concept de famille traditionnelle composée d’une maman, d’un papa et d’un ou plusieurs enfants est loin des vraies familles que nous rencontrons aujourd’hui. 

Personne ne montre du doigt, enfin les mères et les pères qui élèvent seuls leurs enfants, les couples non mariés ou les familles arc-en-ciel, pour ces dernières, il y a un effort supplémentaire, mais nous sommes sur la bonne voie. Enfin, les gens se sentent libres de choisir et de changer, sans avoir à rester à cause des idées préconçues de la communauté, du moins dans la plus grande partie de notre pays coincée dans un faux bonheur et une vie à laquelle ils ne se sentent pas appartenir. 

Selon des recherches européennes récentes, les parents isolés vivant avec leurs enfants sont près de 2,5 millions, composés dans 98 cas par la mère et l’enfant, seuls 2 % vivent avec leur père. Ce sont donc les femmes qui élèvent seules leur enfant, que ce soit pour une relation qui n’a pas bien fini ou pour les plus courageuses qui décident de mener une grossesse même seule, dans la plupart des cas, c’est une nécessité et non un choix de vouloir avoir un enfant sans père. En tout cas, ils sont une vraie force, parce que toutes ces tâches et pensées quotidiennes qui, dans la famille traditionnelle, sont divisées, même si ce n’est pas toujours de manière égale, ils doivent s’en occuper de manière indépendante. Parce qu’il ne suffit pas de faire face aux dépenses et de trouver un emploi qui puisse les faire vivre dignement, non. Il y a l’école, le sport, les passions, l’éducation, la maison, le soutien psychologique, le jeu et le plaisir. Ce serait fou de s’en sortir, mais le visage que les journées chargées passent aussi bien que celles passées sur le canapé, mais pour quand ? Il ne faut pas se décourager et surtout s’organiser.

A. Voici quelques conseils pour économiser du temps et de l’énergie pour une mère célibataire 

1. Demander de l’aide 

Mettez-vous dans la tête que demander de l’aide n’est pas synonyme d’échec, au contraire, c’est simplement réaliser que nous ne pouvons pas tout faire par nous-mêmes et qu’avant d’arriver à une crise de nerfs, il vaut mieux accepter la main qui est tendue par nos proches. Qu’ils soient nos parents, une tante, un voisin de confiance ou un meilleur ami, conscients qu’ils passeraient volontiers du temps avec notre fils, qu’ils le fassent et surtout qu’ils le proposent. Si une mère de jardin d’enfants habite près de chez vous, vous pouvez parfois demander de venir les chercher et/ou de les accompagner à tour de rôle. Les enfants seront heureux et vous pourrez terminer ce projet au travail.

2. Planification

Marquez sur le calendrier les jours qui, pour une raison ou une autre, modifient la routine quotidienne, qu’il s’agisse d’une visite ou d’un jour férié, l’important est de ne rien laisser au hasard afin de ne pas devoir demander un permis de travail au dernier. Une autre idée est de s’organiser le dimanche pour cuisiner différents plats afin de pouvoir les congeler et les réchauffer au besoin pour ne pas toujours devoir recourir au plan B ou à la pizza.

3. Communiquer

Les enfants sont plus intelligents et plus sensibles qu’on ne peut l’imaginer, on parle et on explique même aux plus jeunes qu’il est important d’aider leur mère dans les tâches ménagères ou de jouer seul de temps en temps pour qu’ils puissent avoir 5 minutes de libre. Cela se produit avec succès s’ils se sentent aimés et si nous passons quand même du temps à jouer avec eux, en leur faisant comprendre que leur mère n’a qu’un moment à faire et qu’elle sera alors à nouveau à leur entière disposition.

4. Information 

Il est utile de contacter un CAF : la Caisse d’allocations familiales a pour rôle d’aider les familles en versant des allocations ou en proposant des financements. Il existe plusieurs primes dédiées à ceux qui ont un ou plusieurs enfants, pour le nid et les parents isolés selon leur ISEE : établissement public créé par la délibération n° 121 du 25 juillet 1985, a pour principale mission de collecter et de traiter toutes les informations statistiques nécessaires à la Nouvelle-Calédonie : recensements, enquêtes, mise en place et gestion de répertoires administratifs. 

5. Anticipez les temps

Quelle que soit la condition sociale, personne ne veut gaspiller son argent. Ainsi, avec quelques recherches sur Internet, vous pouvez trouver à temps des destinations de vacances adaptées aux parents seuls avec enfants où vous pouvez économiser de l’argent, ce qui est plus facile en proportion pour les familles nombreuses. Toujours avec prévoyance, vous pouvez acheter des produits en solde, même si c’est hors saison, il suffit d’ajuster la taille de votre enfant en fonction de sa croissance.

6. Déchets

Les responsabilités sont nombreuses et les épaules sont lourdes de devoirs. Offrez-vous quelques soirées pour sortir même sans enfants et être insouciant, faites-vous un cadeau ou un bon bain de soleil à la maison. Ce sont de petits moments où il est juste que vous vous concentriez uniquement sur vous-même pour vous rappeler que vous aussi êtes important et qu’avec tous les sacrifices que vous faites chaque jour, vous méritez un moment unique qui vous rend heureux et qui soulage la tension. C’est précisément sur l’augmentation exponentielle du nombre de familles monoparentales que des associations de parents isolés et des groupes d’écoute ont également vu le jour, avec lesquels ils peuvent entrer en relation, échanger des opinions et des conseils. Il est bon de savoir qu’il existe également de nombreux forums sur Internet, car parler à ceux qui vivent la même situation donne souvent le sentiment d’être mieux compris et nous permet de mettre nos émotions à nu.

Quels sont les 15 programmes concernant les enfants en vacances ?
Les avantages d’emmener les enfants à la plage