Devenir maman sans angoisse : les conseils de spécialistes

Devenir mère est une expérience qui change la vie de chaque femme, un merveilleux voyage de la grossesse à la naissance, mais qui s’accompagne souvent de mille angoisses et soucis.

Voici tous les conseils et recommandations aux futures mères : des examens à l’accouchement sans douleur.

Vouloir être mère

Avant d’être mère, il est bon de se soumettre à des contrôles pour certifier la bonne santé de la femme et s’assurer qu’elle n’a pas contracté de maladies infectieuses comme la toxoplasmose ou le virus VIH. Il serait préférable de ne pas attendre d’être trop âgée pour avoir un enfant. Il est vrai qu’aujourd’hui il n’y a plus les conditions pour être mère à 20 ans, mais à 40 ans le taux de fécondité chute de façon spectaculaire !

Examens de grossesse

La grossesse est un événement naturel et ne doit pas être surmédicamentée. S’il n’y a pas de problème particulier pendant la grossesse, 3 examens sont suffisants, un par trimestre et 3 échographies. Une attention particulière doit être accordée à la nutrition, ce qui implique la consommation de beaucoup de fruits et légumes, de poisson bleu et la réduction du sucre.

Dans les situations à risque, en particulier pour les mères de plus de 35 ans, il serait conseillé de subir un test combiné qui comprend la clarté nucale (NT) et le Bitest. La Translucidité Nucale est une échographie réalisée entre la 11ème et la 14ème semaine et qui permet de déterminer le risque statistique de syndrome de Down et d’autres maladies chromosomiques plus rares. La piqûre est effectuée sur un échantillon prélevé entre la 11e et la 13e semaine de gestation et consiste à doser dans le sang deux protéines : Free-β-hCG (fraction libre de la gonadotrophine chorionique) et PAPP-A (protéine du plasma A associée à la grossesse).

Attention au diabète gestationnel

Une femme sur dix peut être atteinte de diabète gestationnel, un état typique de la grossesse qui apparaît, disparaît (et peut se reproduire) avec lui, bien que certaines femmes puissent développer un diabète de type 2 plus tard dans leur vie. Le diabète gestationnel est traité et contrôlé par un régime alimentaire qui fournit l’apport calorique et toutes les substances nécessaires à la mère et à l’enfant à naître, mais qui comprend l’élimination des sucres et le contrôle du poids par une activité physique modérée.

Accouchement sans douleur

La douleur pendant le travail à l’accouchement est classée comme l’une des douleurs les plus intenses que le corps humain puisse percevoir, il est donc bon d’essayer de la réduire autant que possible. Seules 16 femmes italiennes peuvent choisir d’accoucher sans douleur grâce à l’anesthésie épidurale. Le Congrès national des gynécologues hospitaliers souligne que l’Italie est le pays où l’accouchement par césarienne est le plus fréquemment pratiqué, alors qu’il devrait être évité dans la mesure du possible et n’être utilisé qu’en cas de stricte nécessité. D’autres méthodes utiles pour soulager la douleur sont l’acupuncture et l’accouchement dans l’eau.

Dépression post-partum

“La dépression post-partum touche 10 à 15 femmes enceintes. Il est essentiel de lancer une campagne de sensibilisation afin que les femmes et les familles soient informées de ce phénomène, qui est totalement évitable”. C’est ce qu’affirme un gynécologue. Il existe des tests d’auto-évaluation simples, qui ne permettent pas de poser un diagnostic mais peuvent être indicatifs. On peut également les trouver sur Internet. Dans de nombreux cas, il vous suffit de surmonter la honte d’admettre que dans une période qui devrait être l’une des plus heureuses de toute votre vie, vous pouvez connaître toute l’étendue de la solitude et du malheur. Cette stigmatisation doit être brisée car la dépression est un voleur qui vole la maternité. Et cela ne s’arrête pas là, les conséquences se font sentir pour le reste de votre vie.

Oui à l’allaitement maternel

Le lait maternel est un aliment complet et contient toutes les substances nécessaires pour au moins les six premiers mois de la vie du nouveau-né : calcium, protéines, vitamines et fer. Au fil des semaines et des mois, à partir de la naissance du bébé, le lait change naturellement en s’adaptant aux besoins du nouveau-né qui, en le tétant, commande pratiquement au sein de la mère la quantité et la qualité du lait désiré.

Le rôle du père pendant la grossesse
Quelles sont les thérapies musicales et autres techniques bénéfiques pour le fœtus ?