Quels sont les 7 façons de renforcer l’estime de soi des enfants ?

Bien que les enfants puissent sembler à première vue très déterminés et conscients de ce qu’ils veulent, ils cachent tous un côté fragile et peu sûr, ils ont besoin d’être approuvés et de se sentir rassurés. Pensez au nombre de fois qu’ils regardent lorsqu’ils sont sur le point de faire une farce, s’ils sont sur le toboggan dans le parc, s’ils poursuivent un chiot ou s’ils sautent dans une flaque. D’une part le désir d’explorer, de découvrir et de sauter, mais d’autre part le besoin de se sentir aimé et compris même dans leur liberté et leurs erreurs. Dans les premières années de la vie, on pose les briques fondamentales de ce qui sera la personnalité de chaque individu et parmi celles-ci ne doit pas manquer l’estime de soi et la perception de ses propres capacités à se revendiquer dans le monde. Le manque d’estime de soi entraîne des difficultés à exprimer ses capacités. Pour élever un enfant sain et fort, il est nécessaire de s’occuper non seulement de la partie physique, mais aussi de l’esprit. Il faudrait parfois se regarder avec les yeux de nos enfants, rappeler que pour eux nous sommes beaucoup plus que ce que nous pensons être, c’est pourquoi nos attitudes ont un poids considérable dans leur cœur et c’est toujours notre comportement qui laisse une empreinte sur l’adulte qui deviendra un jour un adulte.

7 façons de renforcer l’estime de soi des enfants

Cultiver l’estime de soi d’un enfant lui permet d’essayer et d’expérimenter par lui-même, avec sa propre tête et sa propre force, d’être autonome dans la prise de décisions et d’apprendre de ses propres erreurs, de faire face aux défis de la vie sans s’enfuir, de réagir positivement aux difficultés qui peuvent être rencontrées et d’avoir la capacité de se réinventer et de toujours se relever. Comment pouvons-nous aider nos enfants à grandir sereinement en croyant en eux-mêmes, dans les résultats obtenus avec engagement et dans la résilience nécessaire pour atteindre les résultats souhaités ? Et comment peut-on se relever quand les choses ne vont pas comme on le veut. 

Voici 7 conseils pour cultiver l’estime de soi chez nos enfants.

1) Dites que vous les aimez

Ne prenez jamais l’amour pour acquis, même l’amour pour vos enfants. Il est plus immédiat d’exprimer une déception ou de perdre patience pour quelque chose qu’ils ont fait, mais ne donnez pas seulement ces attitudes à leurs yeux. Ils ne peuvent pas savoir à quel point vous les aimez et, de toute façon, vous entendre dire que cela plaît à tout le monde, alors regardez-les dans les yeux, embrassez-les, embrassez-les et ne manquez jamais l’occasion de leur dire à quel point vous les aimez. Ce sont des gestes qui apaisent les tensions, créent l’union et renforcent le contact. Vous leur apprendrez à montrer de l’affection sans honte et à donner des moments de bien-être en ouvrant leur cœur aux autres.

2) Encouragez leurs passions 

Nous donnons naissance à des enfants, mais ils ne sont pas les nôtres. On voit souvent des parents qui tentent de revivre la vie de leur enfant en essayant d’imposer des qualifications ou des sports. Absolument faux, nos enfants doivent être libres de choisir le chemin qu’ils veulent prendre et il faut encourager leurs passions. Ils doivent se sentir libres d’être eux-mêmes et de s’exprimer sans crainte qu’on ne leur fasse pas confiance et qu’on les respections.

3) Les apprécier publiquement 

Cela ne signifie pas qu’il faille se laisser aller et apprécier chaque attitude de manière extrême. On parle de petits gestes quotidiens, même quand on est devant les autres. Se sentir aimé et apprécié, même en public, augmentera votre estime de soi et la joie d’être la fierté de quelqu’un. Cela l’aidera à s’habituer à se confronter dans la communauté et à s’affirmer dans le groupe. Lui dire qu’il a été bon à quelque chose lui donnera l’élan nécessaire pour se fixer un nouvel objectif et faire toujours plus.

4) Poussez-les jusqu’à nos limites

Encouragez-les à sortir de leur zone de confort. Il y aura des moments dans la vie où l’équilibre fera défaut et cela ne dépendra pas toujours des parents. Il faut donc les habituer à réagir, à trouver des solutions et à pouvoir s’orienter au-delà même de ce qu’ils savent déjà. Se pousser au-delà de ses limites permettra à l’enfant de prendre conscience qu’en fin de compte, malgré les difficultés et les adversités, il réussira. Parfois, c’est plus la peur de voir ce qui se passe que la difficulté d’affronter réellement la situation.

5) Souvenez-vous de leurs succès

Les moments de découragement sont là pour tout le monde, et c’est là que vous devez être encore plus présent. Rappelez-leur que même si cette fois-ci cela ne s’est pas passé comme ils l’auraient souhaité, ils ont pu le faire à de nombreuses autres occasions. Que la perfection n’existe pas, mais qu’il ne sert à rien de pleurer dessus. Il faut se retrousser les manches et recommencer. Ne soulignez pas les aspects décevants de leurs défis dans un moment de découragement, mais rappelez-leur les succès obtenus grâce à leurs compétences.

6) Construire des critiques seulement  

La critique est également importante et fait partie de la croissance. Ils doivent être conscients des erreurs et savoir comment ne pas les répéter ou les surmonter. C’est pourquoi il convient de souligner de manière constructive ce qui a mal tourné. Il est nécessaire de faire une pause et d’expliquer pourquoi et en même temps de voir comment surmonter ou améliorer l’obstacle.

7) La critique pour elle-même ne mène à rien et n’apporte aucune amélioration

Le message qui doit être transmis est que votre fils, ce qu’il fait et ce qui le passionne est important et unique pour vous. Ne le privez jamais de son écoute même si, pour la énième fois, il veut vous parler de super-héros ou de jeux vidéo que vous comprenez à peine. Posez-lui des questions intéressantes et ne faites pas toujours référence à après car vous pensez qu’il peut attendre que vous ayez fini vos tâches. Accordez-lui toute votre attention s’il vous pose des questions, arrêtez de regarder votre téléphone et asseyez-vous à côté de lui pour lui donner toutes les explications dont il a besoin. C’est un moment très important et positif pour lui de venir vous voir, car il vous fait confiance pour se confier et vous demander des explications. La complicité qui se crée avec ces petites attentions sera la base d’une relation unique et profonde, pleine d’amour et de désir de partager des joies, des expériences et des passions.

La méthode des 5 anneaux pour être une meilleure mère
Comment devenir parents sans cesser d’être un couple ?