Le meilleur moment pour avoir un bébé

Quel est le meilleur moment pour avoir un bébé ? Aujourd’hui, lorsque vous pensez à un enfant, il y a de nombreux facteurs à prendre en compte. Non seulement l’âge, mais aussi la stabilité économique et l’existence d’une forte unité familiale. Les craintes des femmes sont nombreuses et sont principalement liées à la carrière. Beaucoup craignent qu’avoir un enfant puisse les compromettre d’une manière ou d’une autre. Cependant, il se peut aussi qu’ils craignent de ne pas être encore prêts à faire un choix aussi important. Ce qui est certain, c’est que, par rapport au passé, les femmes conçoivent leur premier enfant à un âge beaucoup plus avancé, souvent après 30 ans. Compte tenu de tous ces facteurs, quel est donc l’âge adéquat pour avoir un enfant ?

La Ménarche

La vie biologique d’une femme est caractérisée par deux phases principales : la ménarche et la ménopause. L’âge des premières menstruations (appelées ménarches) peut varier d’une fille à l’autre. Pour certains, le premier flux peut être vers 13 ou 14 ans. Pour d’autres filles, cependant, les premières menstruations arrivent plus tard, vers 16-17 ans. Les cas où la ménarche apparaît après cet âge sont plus rares. Dans tous les cas, la première menstruation représente un moment de transition entre l’adolescence et l’âge adulte. Statistiquement, la vie féconde d’une femme dure en moyenne 37 ans. Cependant, la fertilité évolue au fil des ans et il devient de plus en plus difficile de concevoir un enfant.

Comment la fertilité change-t-elle ?

Lorsqu’elles pensent à la possibilité d’avoir un enfant, les femmes doivent également faire face à la fertilité, qui varie beaucoup au fil des ans. Selon les dernières recherches scientifiques, la période de fertilité féminine maximale se situe entre 20 et 30 ans. Les femmes sont donc beaucoup plus susceptibles de tomber enceintes en peu de temps dans cette tranche d’âge.

Cela signifie qu’en excluant l’existence d’éventuelles pathologies, les couples devront faire moins de tentatives pour avoir un bébé. Ces données semblent être corroborées par d’autres recherches qui, au contraire, ont pris en compte la fertilité du couple. Il a été démontré, par exemple, qu’un couple entre 19 et 26 ans a une chance sur deux d’avoir une grossesse. Entre 27 et 34 ans, en revanche, cette probabilité tombe à 40, encore 30% chez les femmes entre 35 et 39 ans. Enfin, entre 40 et 44 ans, la fécondité d’un couple est réduite jusqu’à 20 %. Il s’agit toutefois de données générales dont vous ne devez pas trop vous préoccuper.

S’il est vrai qu’autour de 40 ans, la probabilité d’avoir un enfant diminue considérablement, il est tout aussi vrai que chaque femme a sa propre physiologie et que, par conséquent, une femme peut avoir des difficultés à concevoir à 30 ans, comme une autre à 40 ans. Les données sur la fertilité suggèrent toutefois que l’âge biologique pour concevoir ne devrait pas être trop long. Cette recommandation s’applique aux femmes, mais elle concerne également le couple dans son ensemble. Il faut aussi, en effet, tenir compte de l’âge de son partenaire.

Conséquences

Malheureusement, au fil des ans, non seulement la fécondité change, mais les chances de réussite de la grossesse augmentent également. Il a été observé, en effet, que les femmes qui conçoivent un enfant après l’âge de 35 ans sont plus susceptibles d’avoir un enfant atteint du syndrome de Down ou d’autres malformations. De plus, avec le temps, le risque de fausse-couche augmente également. C’est également pour cette raison que les gynécologues conseillent aux couples de ne pas prolonger trop longtemps l’âge de la conception. Il est cependant clair qu’une femme doit également être prête d’un point de vue psychologique.

Le désir de maternité

Toutes les femmes, ou la plupart d’entre elles, veulent être mères. La maternité, d’un point de vue personnel, est une conséquence de l’évolution psychologique de la femme. Grâce à elle, la femme réalise son instinct personnel de soins et se sent épanouie d’un point de vue émotionnel. La maternité a donc des aspects psychologiques très profonds car elle représente une croissance intérieure particulièrement intime et décisive. Cependant, assumer la responsabilité de la vie d’un autre être peut aussi se traduire par des craintes et des peurs. Les soins et tout ce qu’ils impliquent pourraient, en fait, représenter un véritable fardeau psychologique. Ce n’est pas une coïncidence si de nombreuses femmes souffrent de dépression post-partum parce qu’elles ne se sentent pas capables de s’occuper d’un autre être vivant.

Le désir de maternité varie donc d’une femme à l’autre. Selon certaines études, elle est maximale vers l’âge de 35 ans. Cependant, une jeune fille de 25 ans peut le ressentir plus fortement qu’une jeune fille de 40 ans si elle a un bagage psychologique important et de la maturité. On peut donc dire que l’âge de la conception ne coïncide pas toujours avec le meilleur moment pour avoir un enfant. L’âge de la plus grande fécondité se situe en effet autour de 25 ans, alors qu’une bonne maturité psychologique ne s’acquiert que vers 30-35 ans.

Le moment parfait

Tous les couples doivent tôt ou tard faire face à cette question : quel est le bon moment pour avoir un bébé ? Y a-t-il un moment idéal pour agrandir la famille et accueillir un petit dans la famille ? En fait, il n’existe pas de moment parfait ni d’âge prédéterminé. Chaque couple a ses propres priorités à respecter, qu’il s’agisse d’objectifs personnels ou de la nécessité de vouloir vivre un peu plus longtemps en liberté. Il ne faut cependant pas précipiter les choses, car le couple a besoin du bon moment pour apprendre à se connaître et trouver un équilibre. Lorsque cela est réalisé, on peut penser à accueillir un nouveau membre dans la famille.

Le rôle du père pendant la grossesse
Quelles sont les thérapies musicales et autres techniques bénéfiques pour le fœtus ?