Mon enfant ne veut pas aller à l’école, que faire ?

Entamer une nouvelle année scolaire n’est jamais facile. Les parents comme les enfants doivent se familiariser avec un tout autre univers. Non seulement, ils doivent s’habituer aux horaires, mais également aux disciplines établis par l’institution. La plupart du temps, cette transition se fait sans peine. Cependant, on peut remarquer, chez certains élèves ce qu’on appelle une phobie de l’école. Les origines de ce mal-être sont variées et dépendent de plusieurs facteurs.

Établissements scolaires, fonctionnement et mission

De nos jours, la majorité des jeunes, en bas âge sont scolarisés. Que ce soit à domicile avec des précepteurs ou au sein d’organisations dédiés. Cela peut commencer plus tôt, dans les crèches ou bien à l’âge de 2 ans en petite section. Mais qu’est-ce qu’une école et quels sont ses fonctions ? En général, elle a pour rôle de recevoir des étudiants afin de leur prodiguer un enseignement. Les leçons qu’elle donne peuvent être théorique mais également pratique. On y apprend d’innombrables choses notamment les fondamentaux, c’est-à-dire la lecture et l’écriture. Les formations élémentaires comprennent aussi les nombres et le respect d’autrui. En outre, cette dernière est chargée de développer l’intelligence, le côté artistique et les capacités physiques. Ainsi, les inscrits peuvent augmenter leurs aptitudes en art, en sport sans oublier leur sens de la responsabilité. Toutefois, ses diverses activités et attentes peuvent chambouler et conduire à la phobie de l’école. Cela peut être dû des échecs scolaires, du regard des autres et de facteurs personnels. Touchant les bons élèves tout comme les moins bons, elle se manifeste de différentes manières.

Comprendre nos petits enfants

Donner naissance à une fille ou un garçon est toujours un événement heureux. C’est le moment pour un couple d’entrer dans l’environnement parental. À partir de cet instant, celui-ci doit prendre soin du nouveau-né, l’habiller, le nourrir et l’éduquer. Pour cela, il peut l’inscrire dans une école, qu’il choisira au préalable. La sélection dépend souvent des résultats fournis, de la réputation et du système éducatif. Une bonne académie sait instruire de façon constructive et encadrer afin d’éviter la phobie de l’école. En fait, même si ce trouble n’est pas entièrement causé par l’établissement, elle y contribue. Celle-ci peut s’extérioriser façon psychologique et physique. Il y a par exemple ceux qui subissent des crises d’angoisse, des pleurs ou des migraines. Par ailleurs, les élèves qui y sont atteints sont dépressifs, isolés et désocialisés. Pour en venir à bout, les parents doivent solliciter l’aide de spécialistes. Son expertise peut déterminer les sources et apporter les soins adaptés.

Jumeaux : faut-il les laisser dans la même classe à l’école ?
Apprendre la langue des signes à un enfant, à quoi ça sert ?