Sécurité : comprendre la législation sur les sièges-auto

Depuis quelques années maintenant, le port de ceinture de sécurité pour les adultes comme pour les enfants âgés de plus de 10 ans est obligatoire, que la personne concernée soit placée à l’avant ou à l’arrière du véhicule. Pour les enfants moins âgés et ceux qui font moins de 1,35 m, une loi oblige les parents à les installer dans un siège-auto. Pour cet article, on va faire un zoom sur la législation sur les siège-auto.

Les sièges-auto conformes à la norme ECE R44/04

Il existe différents groupes de sièges qui suivent la norme R44/04. Il y a ceux du groupe 0 de 0 à 10kg. Ces sièges sont réservés aux tous petits et disposent de nacelles. Ils sont semblables à ceux du groupe 0+ de 0 à 13 kg. Les modèles du groupe 0+ de 0 à 13 kg peuvent être utilisés pour les nouveau-nés et doivent être installés dos à la route. Si vous avez un bébé de plus de 6 mois, vous pouvez choisir un siège-auto du groupe 1 de 9 à 18 kg. Ce type de sièges possède un harnais ou un bouclier et peut être placé dos ou face à la route. Les sièges du groupe 2 de 15 à 25 kg sont dotés d’un rehausseur et d’un dossier. Pour ceux du groupe 3 de 22 à 36 kg, le siège peut être démuni de dossier.

Les sièges-auto conformes à la norme ECE R129(i-Size)

Si pour les sièges-auto de la norme ECE R44/04, on s’est basé sur le poids de l’enfant, pour ceux de la norme ECE R129(i-Size), on se réfère à leur taille. Les modèles avec une nacelle sont pour les enfants faisant entre 40 et 70 cm. Si votre enfant mesure entre 40 et 85 cm, vous devrez prendre un siège avec des coques. Les sièges deuxième âge de cette norme sont destinés aux enfants faisant entre 60 et 105 cm. Ils ont un harnais et un bouclier. Si la taille de votre enfant est comprise entre 100 et 150 cm, vous devrez prendre un siège muni d’un rehausseur.

Installer son enfant à la place du passager avant

L’utilisation d’un siège-auto ne vous autorise pas de placer votre enfant moins de 10 ans à la place du passager avant. Il doit toujours être à l’arrière à moins que vous désactiviez l’airbag et que vous installiez le siège dos à la route. Votre bébé peut également se retrouver près du conducteur si le véhicule ne dispose pas de siège arrière ou si les sièges arrières sont occupés par des enfants moins de 10 ans.  Si vous ne respectez pas cette règle, vous risquerez une amende qui peut aller jusqu’à 750 €.

Pourquoi la mode de l’emmaillotage revient en force
Écharpe ou porte-bébé, que choisir ?