Publié le : 22 février 20217 mins de lecture

Il est très courant d’avoir peur de la carie dentaire quand on est enfant (parfois même à l’âge adulte !), d’autant plus qu’il faut du temps pour acquérir les bonnes compétences manuelles pour se brosser les dents, et pour bien nettoyer même les molaires qui semblent si éloignées, au fond de la bouche.

Lorsque votre bébé ou jeune enfant développe des dents permanentes, il est important de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour les garder saines et fortes pendant sa croissance. Savoir bien se brosser les dents et nettoyer les espaces interdentaires est essentiel, il n’existe aucun traitement médical ou potion magique qui puisse garantir à 100 % que vous n’aurez jamais de carie dans votre vie. Il existe toutefois quelques bonnes pratiques qui, associées à une hygiène bucco-dentaire appropriée, peuvent contribuer à prévenir les problèmes bucco-dentaires les plus courants : le conseil qu’on voudrait vous donner aujourd’hui est une procédure simple, efficace et non invasive, appelée scellement des sillons.

Vous avez peut-être remarqué que parfois la surface des dents n’est pas lisse, mais qu’il y a des sillons ou des fossettes : ce sont des endroits où les bactéries sont plus faciles à nicher, et donc où le risque de carie dentaire peut augmenter, surtout pour les enfants, qui sont souvent friands de sucreries et en même temps ne savent pas toujours très bien se laver les dents correctement et complètement.

Le scellement des sillons est une méthode de prévention qui assure une protection durable à la surface des dents. Comment ça marche ? Est-ce une méthode vraiment efficace ? La carie est un problème récurrent de notre santé dentaire. Peu de gens savent qu’ils peuvent avoir recours à un traitement préventif pour éviter l’apparition de ces caries : il s’agit du scellement des sillons.

Les scellements des sillons, qu’est-ce que c’est ?

80 % des caries naissent au niveau des sillons, ces faces masticatrices des dents qui sont de véritables pièges à aliments. Profonds, difficiles d’accès au brossage, ils favorisent le développement de la plaque bactérienne et sont souvent le point de départ de caries. La solution consiste donc à recouvrir lesdits sillons d’une résine protectrice. Le scellement des sillons a largement fait ses preuves. Cette technique tout à fait indolore ne nécessite ni anesthésie, ni intervention longue.

La dent est isolée de la salive, puis nettoyée afin d’éliminer la plaque dentaire et les débris alimentaires. Le chirurgien-dentiste applique ensuite une résine en surface afin de combler les sillons. C’est une intervention totalement indolore et donc sans anesthésie. Elle est pratiquée après un nettoyage minutieux des dents.

À parcourir aussi : Comment inciter vos petits à prendre soin de leurs dents ?

Scellement des sillons : pour qui ?

Cette méthode préventive s’applique bien sûr en priorité chez les jeunes enfants, à un âge où l’on est particulièrement sujet au risque carieux : à partir de 6 ans, après l’apparition de la première molaire définitive et à partir de 12 ans après l’apparition des deuxièmes molaires définitives. C’est aussi un bon moyen de protéger durablement les nouvelles dents, après la chute des dents de lait. Mais le scellement des sillons est aussi valable pour les adolescents et pour les adultes, à partir du moment où la dent à protéger est parfaitement saine.

Pourquoi sceller les sillons des dents des enfants ?

Le scellement des sillons est indiqué principalement pour deux raisons :

  • Les molaires permanentes des enfants présentent souvent de profonds sillons dans lesquels les poils de la brosse à dents ne peuvent pas pénétrer, ce qui rend le brossage plus difficile et favorise la survenue de caries.
  • L’émail des dents permanentes n’est pas totalement mature pendant les deux ou trois premières années suivant l’éruption des premières et deuxièmes molaires définitives, les dents sont alors particulièrement sensibles aux caries.

De plus, la résine ne tache pas et n’endommage pas l’émail des dents, elle est très résistante et peut rester en place pendant plusieurs années, à condition, bien sûr, que vous continuiez à avoir une bonne hygiène bucco-dentaire et que vous soyez régulièrement contrôlé par votre hygiéniste dentaire ou votre dentiste.

Le scellement des sillons est-il définitif ?

Un scellement de sillons reste en place plusieurs années, mais une visite de contrôle tous les 6 mois est conseillée pour vérifier son usure ou son décollement.

Le scellement des sillons par étapes

Tout d’abord, un rendez-vous sera pris pour un examen clinique, afin d’établir le diagnostic de pose de scellements. Le chirurgien-dentiste pourra ainsi vérifier que le sillon est sain et ne présente pas de carie. Il pourra éventuellement affiner son diagnostic à l’aide d’une radiographie.

Ensuite, si tout est en ordre, le scellement des sillons sera réalisé au cours de la séance suivante :

  • Isolation et nettoyage préalable de la dent ;
  • Application d’un gel de préparation destiné à mieux accrocher la résine ;
  • Pose du ciment de scellement.

Reste, bien sûr, à consulter son chirurgien-dentiste deux fois par an pour une visite de contrôle.

Quelle prise en charge ?

L’assurance-maladie prend en charge à 100 % le scellement des sillons des premières et deuxièmes molaires définitives pour les enfants de moins de 14 ans. Attention, cet acte ne remplace en aucun cas les habitudes d’hygiène bucco-dentaire : le brossage des dents, l’utilisation d’un dentifrice fluoré, une alimentation équilibrée et une visite de contrôle régulière chez le chirurgien-dentiste.

Le scellement est alors une procédure recommandée par le ministère de la santé, qui l’a incluse dans ses lignes directrices pour la promotion de la santé bucco-dentaire et la prévention des maladies bucco-dentaires chez l’enfant. Il s’agit bien sûr d’indications générales, mais il appartient au professionnel d’évaluer chaque cas individuellement : la réservation d’un contrôle est toujours la meilleure solution. N’oubliez pas que, généralement, les premiers scellages peuvent être effectués sur les dernières molaires à partir de l’âge de 6 ans et, au fil du temps, lors des contrôles, on évalue s’il est nécessaire de sceller également d’autres dents. Ce traitement peut également être effectué sur des adultes, si l’on considère que les sillons et les fossettes peuvent être à risque.